Mardi 22 mai 2018 RSS
Logo Actualités Locales

Dossier Transition Energétique : pour arrêter le rouleau compresseur libéral qui menace notre industrie et notre Statut, avec la CGT et FO, il est vital de se mobiliser le 4 novembre !

Article publié le 22 octobre 2014

 

A travers ce dossier, le capital avec la complicité du gouvernement en place, a trouvé le moyen de faire exploser le modèle notre secteur de l'Energie, fruit du Conseil National de la Résistance...

L'Assemblée Nationale a entériné cette loi par 29 voix "pour", 3 voix "contre", mais il est encore possible de peser sur les débats qui doivent s'engager dans quelques semaines au Sénat.

Comme les Electriciens et Gaziers l'ont déjà démontré à plusieurs reprises dans l'Histoire, leur mobilisation massive est capable de repousser des projets contraires à l'intérêt commun.

Car dans ce dossier, de nombreuses brèches sont ouvertes sur des sujets sensibles pour les usagers et le personnel, sans être vraiment abordés :

- la réponse aux besoins

- la tarification

- les conséquences sociales pour les Electriciens et Gaziers.

En même temps que des voix s'élèvent fortement contre la privatisation des autoroutes, la volonté de privatisation des barrages, de fermetures de réacteurs nucléaires participerait à la démultiplication des acteurs privés et à la raréfaction de l’électricité, ce qui aura mécaniquement comme principale conséquence une augmentation tarifaire et l’enrichissement des industriels !

Ceci au détriment de la Nation, perdant la mainmise sur le secteur.

Au fur et à mesure des débats, il est clairement apparu que la volonté du gouvernement est de transformer en profondeur le modèle de la distribution et du transport du gaz et de l’électricité.

Les questions de régionalisation, de territorialisation de l’énergie et de sa distribution portées par des régions pilotes montrent que les collectivités locales voient sur ces activités de nouvelles sources de financement potentielles.

Des exemples concrets de ce que cette segmentation a comme conséquences pour les salariés de la Distribution. Ces dernières années, les régies ont effectué des mouvements de regroupements souvent sous la forme de SEM (Sociétés d'Economie Mixtes) en renégociant des accords sociaux d’entreprises régressifs pour les salariés !

Les grosses Entreprises Locales de Distribution, sous l’égide des grands Groupes (GDF Suez à GEG ou EDF à ES) ont favorisé la renégociation à la baisse des effectifs, des droits syndicaux, etc. Témoin le récent PSE à GEG (lire le tract CGT).

Comme la CGT, certains élus politiques commencent à prôner la nationalisation du secteur de l'Energie, à l'image de notre projet de création d'un Pôle Public de l'Energie.

 

La CGT revendique dès la mobilisation du 4 novembre 2014 :

• Défendre le modèle construit autour de la réponse aux besoins
• Défendre nos emplois
• Défendre nos garanties collectives
• Défendre notre Statut
• Défendre le Service Public
• Défendre la péréquation tarifaire et l’accès à l’énergie pour toutes et tous !

 

La FNME CGT appelle à se mobiliser largement sous les formes décidées par les Assemblées Générales du personnel.

D'ores et déjà, des baisses de charges sont annoncées et partout, les Electriciens et Gaziers sont invités à reprendre en main l'outil de travail...

 

Lire le tract IEG FNME CGT.